Cookie Consent byPrivacyPolicies.com

Gilles Guyon, entraîneur de champions handivoile

Show light - Barnes Léman - Immobilier de luxe, appartements et maisons de prestige à Evian

Depuis la base nautique de Sciez dont il est le directeur, Gilles Guyon prépare des athlètes en situation de handicap à des compétitions de voile au plus haut niveau international.

POUR DÉCOUVRIR LE PORTRAIT SUR NOTRE MAGAZINE EN LIGNE >> CLIQUEZ-ICI <<


Lorsque Gilles Guyon est venu pour la première fois à la base nautique de Sciez, il avait seize ans. À l’époque, il faisait du ski de fond. « Je suis tombée amoureux de la voile. Depuis je n’ai quasiment jamais quitté la base nautique et j’en ai fait mon métier ». Passant de la montagne au lac, le sportif navigue sur le Léman depuis plus de trente-cinq ans. Installé dans des bâtiments flambants neufs, « un outil de travail extraordinaire », le dynamique directeur continue de promouvoir la voile auprès de tous les publics. « Nous organisons des stages pour les petits, dès 4 ans. Nous proposons de l’initiation, de la découverte et des balades pour tous les publics. Et dès cet été, nous allons proposer une nouvelle activité pirogue en plus de la voile, de l’aviron et du paddle ». 


Grâce à Gilles Guyon, la base nautique de Sciez est également reconnue pour l’activité handisport qu’il a lancée en 2010. « Nous avons de nombreux bateaux adaptés à cette pratique, je peux accueillir n’importe quel type de handicap, c’est assez unique ». Depuis deux ans, le moniteur entraîne la future équipe de France de handivoile. Avec le navigateur déficient visuel Olivier Ducruix, ils ont déjà participé à de nombreuses compétitions internationales et grimpé sur le podium presque à chaque fois. Avec Ange Magaron, autre coureur en situation de handicap, le prochain défi est de représenter la France sur le circuit Paravoile World Sailing à bord d’un RS Venture. Un dériveur sportif financé grâce au mécénat de BARNES qui soutient activement ce projet. Objectif avoué, à terme, par Gilles Guyon : emmener ses champions aux Jeux paralympiques de 2028 en cas de retour de la voile dans la compétition.

Cet article vous a plu ?

Découvrez les autres articles de notre Léman Magazine N°3